L'échelon blindé d'urgence

imprimer cette page
Le 1er escadron


Son insigne

Insigne du 1er escadron


Sa devise : "Toujours plus oultre "

 

Le chant de l'unité

1/Historique du 1er escadron

2/ Tournés vers l'opérationnel

3/ Brèves et photos

 



1/ Historique du 1er escadron  :

Le 1er escadron, spécialisé dans la cavalerie légère et rapide dès la création du régiment, participe à toutes les campagnes et toutes les batailles dans lesquelles le régiment est engagé sous l'ancien régime, le Ier et le IIème empire ainsi que lors des deux guerres mondiales. L'escadron subira aussi de lourdes pertes en Indochine et en Algérie.


Premier escadron à être professionnalisé en 1982, il participe à toutes les opérations extérieures importantes depuis lors. Engagé dès 1978 au LIBAN au sein de la FINUL , le 1er escadron s'y distingue encore en 1982 (FMSB) puis en 1983 lors de l'opération DIODON 4 marqué notamment par l'attentat du DRAKKAR. Il est aussi engagé de nombreuses fois en opérations sur la terre africaine : il participe notamment aux opérations TACAUD et MANTA au TCHAD ainsi qu'à l'opération BARRACOUDA en République de Centre Afrique.


Les engagements des années 90 seront largement dominés par le théâtre des Balkans que ce soit en Bosnie (mandat ONU et OTAN) ou par la suite au Kosovo.


Depuis 2002, c'est la terre africaine qui nous aura accueillis le plus souvent avec une prédilection pour la République de Côte d'Ivoire. L'année 2003 restera gravée dans l'histoire de l'escadron. En effet, le 1er peloton aux ordres du lieutenant LAFONTAINE est engagé jusqu'au mois de février en République de Côte d'Ivoire et s'illustre au feu dans les combats de DOUEKOUE en stoppant l'avancée des rebelles vers le sud. Au mois de juin, le reste de l'escadron, aux ordres du capitaine de LAPRESLE est projeté par aérotransport jusqu'à BUNIA en République Démocratique du Congo et participe aux côtés de nos camarades du 3e RIMA à la pacification de la ville. Ils devront à plusieurs reprises faire usage de leurs armes tant face aux milices Hutus que Tutsi.


Ensuite c’est à nouveau la terre africaine et la Côte d’Ivoire avant un premier séjour en Afghanistan en 2007 aux ordres du CNE LAFONTAINE au cours duquel les « Toujours Plus Oultre » ont malheureusement perdu l’un des leurs, le BCH RIEU,  sur les pistes afghanes.


Puis l’escadron retrouvera les sables du TCHAD aux confins du DARFOUR. Aux ordres du CNE CADOT, les patrouilles à partir du camp des étoiles de FORCHANA ne cesseront pas pendant plus de 4 mois et, après un court passage en France, les hussards paras repartent dans les Balkans assurer un travail de renseignement sans relâche au KOSOVO.


A peine rentrés des Balkans, les hussards para du 1er aux ordres du CNE PATIER se préparent pour l’Afghanistan et se forment sur AMX 10RCR. Projetés en vallée de la KAPISSA aux ordres du 1er RCP de mai à novembre 2011, l’escadron va découvrir un engagement aussi exaltant qu’exigeant auquel ils ont participé avec rigueur et courage. Se distinguant par la valeur de ses équipages et par des tirs toujours décisifs, les « Toujours Plus Oultre » ont écrit une nouvelle page de leur histoire.

 


Biographie du capitaine Guillaume GEOFFRET

Né en 1974, célibataire, sans enfant.

1998 : Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active, Saint-Maixent l’Ecole
1998 : 1er Régiment de Chasseurs d’Afrique, Canjuers, (chef de char Leclerc)
2003-2005 : Ecole militaire interarmes, Coëtquidan 
2006 : Ecole d’application, Saumur
2006 à 2012 : 1er Régiment de hussards parachutistes, chef de peloton et officier adjoint
Opérations extérieures : Gabon (2001) – Kosovo (2007) – Afghanistan (2008-2009) – Sénégal/Bénin (2010) – Tchad (2011).

Liste des commandant d'unité du 1er escadron :

  • 2012- .. ...: CNE GEOFFRET
  • 2010-2012 : CNE PATIER
  • 2008-2010.: CNE CADOT
  • 2006-2008 : CNE LAFONTAINE
  • 2005-2006 : CNE JOUBERT
  • 2003-2005 : CNE RONDET
  • 2001-2003 : CNE Eric de Sauville de LA PRESLE
  • 1999-2001 : CNE PELTIER
  • 1997-1999 : CNE GUILLOT
  • 1994-1997 : CNE CONNAC
  • 1992-1994 : CNE DECOOPMAN
  • 1990-1992 : CNE DELORT-LAVAL
  • 1988-1990 : CNE MIOCHE
  • 1986-1988 : CNE de BAVINCHOVE
  • 1984-1986 : CNE BEVILLARD
  • 1983-1984 : CNE MAES
  • 1981-1983 : CNE GODARD
  • 1979-1981 : CNE de LA TOUSCHE
 

2/ Tournés vers l'opérationnel.

Le mot du commandant d’unité :

....

 

 

CNE Guillaume GEOFFRET

 

                                                     

 

 

 

Le

     

Le matériel du 1er escadron :

   

 

12 VBL

12 AMX 10RCR

E:\travail\MULLER\Divers\images\images blindés\figuratf 10RC.jpg

 

 

 


Les missions extérieures du 1er escadron :

- 1991 : Tchad- République de Centre Afrique (ABECHE- BOUAR)
- 1992 : Tchad- République de Centre Afrique (ABECHE- BOUAR)
- 1993 : Ex- Yougoslavie (BIHAC)
- 1994 : République de Centre Afrique (BOUAR)
- 1995 : Ex- Yougoslavie (TV BUILDING)
- 1996 : Ex- Yougoslavie (RAJLOVAC)
- 1997 : Tchad (N'DJAMENA)
- 1998 : Ex- Yougoslavie (RAJLOVAC)
- 1999 : Tchad (N'DJAMENA)/ Guyane (CAYENNE)
- 2000 : Kosovo
- 2002 : Tchad (N'DJAMENA)
- 2003 : République de Côte d'Ivoire (Peloton LAFONTAINE)
- 2003 : République Démocratique du Congo (BUNIA)
- 2004 : République de Côte d'Ivoire (PAKOUABO)
- 2005 : République de Côte d'Ivoire (Man)
- 2007 : Afghanistan
- 2008/2009 : Tchad (EUFOR)
- 2010 : Kosovo

- 2011 : Afghanistan (mandat PAMIR-KAPISA)

- 2012 : Martinique


 


 


3/ Brèves et photos :

 

 

 

 

 

 

AMX 10RCR en appui d’une ouverture d’itinéraire en vallée d’ALA SAY

 

 

 

 

retour de l’escadron au Quartier LARREY

 

 

 

 

Les « Toujours Plus Oultre » au cœur de l’action

 

Après une phase de préparation dense de septembre 2010 à avril 2011 qui nous a permis l’acquisition des savoir-faire particuliers à l’Afghanistan,  l’escadron s’est enfin envolé vers la vallée de la KAPISA à 50 km au Nord Est de KABOUL. Engagés au sein du bataillon RAPTOR aux ordres du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes, les pelotons ont rapidement eu l’occasion de mettre en pratique ces savoir-faire sur le terrain des opérations. Face à un ennemi véloce et un terrain difficile, les pelotons se sont adaptés en s’appuyant, notamment, sur  les fondamentaux du combat blindé. Chacun mesure l’importance de maîtriser les actes élémentaires pour se battre avec efficacité contre les insurgés.
Une fois le terrain approprié, les pelotons ont été engagés tour à tour avec les sous groupements tactiques à dominante infanterie. Appuyer, couvrir, barrer ou contrôler un axe, chaque mission est réalisée en étroite coordination avec les fantassins débarqués. L’intervention des pelotons est à chaque fois décisive  et met fin au contact. Entre ses canons de 105mm et ses canons de 20mm associés à la maîtrise des feux, les hussards fournissent des ripostes graduées, rapides et précises.
Enfin, après deux mois d’opérations qui ont permis de cerner les contours de l’ennemi et ses modes d’action principaux, le BG RAPTOR lance début juillet une opération d’envergure et envoie l’ensemble de ses moyens en vallée d’ALASAY. Près de 800 soldats Français et Afghans s’engagent pendant une dizaine de jours en zone verte.
L’escadron, après s’être assuré de l’ouverture d’un axe non emprunté depuis près de 2 ans, tient une ligne de vie et assure aux fantassins débarqués un appui direct permanent. Régulièrement au contact, les hussards parachutistes ont été, par la précision de leurs tirs et la capacité à manœuvrer sous le feu, un élément décisif pour l’opération.
Se distinguant par leur mobilité, leur réactivité et leur capacité à délivrer des feux  précis et soudains, les pelotons du 1er escadron ont été à chaque fois au cœur de l’action et ont participé de manière décisive aux actions des unités déployées. En 1948 le 2ème escadron du régiment formait déjà la 6ème compagnie du 2ème bataillon du 1er RCP en Indochine. Encore une fois, en 2011 et en Afghanistan maintenant, les hussards parachutistes ont été les frères d’armes des Rapaces au milieu d’une mission aussi passionnante qu’éprouvante.


           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
| Plan du site | Liens | Annuaire Retour en haut de page
Copyright Ministère de la Défense 2006 / Mentions Légales